Archive

Archive for avril 2012

Chloë Moretz évoque son rôle dans le remake de « Carrie »

30 avril 2012 2 commentaires

À à peine quinze ans, la jeune actrice Chloë Moretz a déjà joué une super-héroïne assassine dans Kick-Ass, un vampire dans Let me in le remake de Morse, avant de reprendre le rôle de paria télékinésiste dans un nouveau remake, celui du film d’horreur culte Carrie de Brian De Palma, adapté du premier best-seller de Stephen King.

Elle aura donc le rôle titre dans le prochain film de Kimberly Peirce, qu’elle décrit comme plus proche de l’histoire imaginée par Stephen King dans son roman, comparé à la première adaptation de De Palma qui date de 1974.

« Je ne regarde pas ce qui a été fait sur l’original », dit-elle, « même si le film de De Palma  est l’un des meilleurs films jamais réalisés. Il est complètement culte et je suis fière d’avoir l’occasion de le revisiter. On est plus ou moins en train de repartir du livre. »

« C’est plus sombre et beaucoup plus psychologique », poursuit-elle. « Plus comme Black Swann. On regarde vraiment plus ce qui se passe dans sa tête et on examine la relation entre Margaret et Carrie. Le film se situe dans l’époque actuelle, c’est donc très différent. » Le rôle de la mère de Carrie, Margaret, interprétée par Piper Laurie dans le film original, aurait été proposé à Julianne Moore.

Quant au personnage de Carrie lui-même, interprété au départ par l’inoubliable Sissi Spacek, Moretz révèle que son look sera bien différent que celui duquel on a l’habitude … « Son apparence sera très différente de la mienne. C’est quelque chose qui sort du corps. Je deviens véritablement une toute autre personne. Je me débarrasse de tous mes problèmes d’estime de moi-même et je me lance là-dedans en quelque sorte. Je suis obligée ».

Le tournage débutera le 1er juin pour une sortie américaine prévue le 15 mars 2013.

via Comingsoon.net

TriBeCa 2012 : Prix du public pour « Any day now », qui traite de l’adoption par un couple homo

29 avril 2012 1 commentaire

Le Festival du film indépendant de TriBeCa à New York, créé en 2002 par Robert De Niro, Jane Rosenthal et  Craig Hatkoff, a décerné hier son prix du public à deux films ex aequo :« Any Day Now », un drame sur fond d’adoption par un couple homosexuel, et « Burn », un documentaire sur les pompiers de Détroit.

Également lauréat du prix du meilleur film narratif, « Any Day Now » de Travis Fine s’intéresse au parcours d’un aspirant chanteur (Alan Cumming, ouvertement gay), qui recueille un enfant trisomique avec son compagnon (Garret Dillahunt, qui joue actuellement dans la série « Raising Hope »). Confrontés à l’homophobie des institutions et de la société dans le Los Angeles des années 70, ils vont devoir se battre pour obtenir le droit d’adopter l’enfant. Une histoire vieille d’une trentaine d’années qui reste plus que jamais d’actualité.

voir l’interview d’Alan Cumming et Garret Dillahunt sur le site d’ABC

Catégories :actus Étiquettes : , , ,

28 avril 2012 Laisser un commentaire

Les sites ciné recommandés par Wildgunslinger

Wildgunslinger

Voir des films, c’est bien, mais c’est un plaisir quelque peu solitaire, même à plusieurs.  C’est pourquoi les partager autour d’une discussion entre amis, au cours d’un débat ou à travers des écrits est forcément le pendant du cinéphile. Au cours des années, les revues spécialisées ont peu à peu présenté différents inconvénients : absence de projection avant parution du magasine, spoilers (pourquoi certains journalistes ne peuvent pas critiquer un film ou exposer son synopsis sans spoiler ?), parti pris anti-américain et j’en passe. Les émissions télévisuelles se faisant rares et / ou ennuyeuses, il restait à se tourner vers le net : ses blogs et ses podcasts cinéma. Enfin quelques sites spécialisés sont indispensables à la vie d’un cinéphile.

Cet article sera l’occasion de regrouper quelques unes des meilleures adresses pour partager cette passion du septième art. La liste ne sera pas exhaustive, juste personnelle.

Si vous êtes cinéphile et que vous…

View original post 957 mots de plus

Catégories :divers

Première affiche pour « 7 Psychopaths » de Martin McDonagh

23 avril 2012 Laisser un commentaire

Seven Psychopaths, la nouvelle comédie policière de Martin McDonagh à qui on doit l’excellent Bons baisers de Bruges, vient de dévoiler sa première affiche promotionelle (qui n’est pas sans rappeler celle de Trainspotting).  

Pour son second long métrage, le réalisateur s’est payé un casting de luxe  : Colin Farrell, Sam Rockwell, Woody Harrelson, Christopher Walken, Olga Kurylenko, Abbie Cornish et Tom Waits, excusez du peu…

Le film s’inscrit dans la même veine que Bon baisers de Bruges et raconte l’histoire d’un écrivain (Colin Farrell) ayant bien du mal à terminer un script de polar intitulé « sept psychopathes », puisque ‘il n’a lui même jamais vraiment manqué de respect à la loi.

Aidé dans sa tâche par un ami délinquant (Sam Rockwell) et son partenaire (Christopher Walken), il trouve l’inspiration lorsqu’il se retrouve embarqué dans une affaire impliquant le vol du chien adoré d’un gangster violent (Tom Waits).

Sortie américaine prévue en novembre.

« Radiostars » : ondes de choc dans la comédie française

22 avril 2012 2 commentaires

Enfin un film français vraiment drôle ! Voilà ce que je me suis dit à la sortie de « Radiostars ». Premier long-métrage de Romain Levy, à qui on doit notamment le scénario de films potaches comme « Les 11 commandements » ou « Cyprien », ce film est le prototype de ce que les américains appellent le feel good movie d’où l’on ressort avec la banane, qui dépoussière bien comme il faut la comédie française à coup d’ondes de choc. À la fois road movie et film de potes au casting très réussi, « Radiostars » enchaîne les situations improbables ou un peu trash, les répliques déjà cultes et autres vannes 4 étoiles pendant 1h40 pour le plus grand plaisir du spectateur. Il parvient aussi à nous toucher, souvent. Il n’en fallait pas plus pour que le bouche-à-oreilles tourne à plein régime et fasse de cette comédie un succès amplement mérité.

D’inspiration largement autobiographique, Radiostars nous emmène dans les coulisses de Blast FM et de son émission phare, le Breakfast club, qui n’est pas sans rappeler le 6/9 de NRJ sur lequel on pouvait entendre Manu Payet il y a quelques années. Mené depuis des piges par Arnold (Clovis Cornillac) entouré de ses compères Alex, le comique de service (Manu Payet) et Cyril (Pascal Démolon), quadra mégalo, le Morning est n°1 en France et ses animateurs peuvent tout se permettre. Comme par exemple d’embaucher un nouvel auteur pour l’émission sans avoir lu aucun de ses textes : Ben (Douglas Attal), 25 piges, fraichement débarqué de New York où il n’a pas réussi à percer dans le stand-up et s’est fait larguer avec un paquet de M&M’s peanut butter commandés sur internet et estampillés « Loser ». Sauf que voilà, l’émission est en fait passée n°2, et leur big boss pas vraiment ravi décide d’envoyer l’équipe faire une tournée estivale dans les villes où ils lui ont « niqué son audience ».

Cette dream team, parmi laquelle on compte aussi un stagiaire bègue accro au RedBull (Côme Levin) et un sympathique larbin surnommé Smiters (Benjamin Lavernhe), doit alors prendre la route dans un bus conduit par Daniel(le), un chauffeur androgyne , pour reconquérir son public. Le personnage de Ben, le petit nouveau qui débarque, nous permet de nous intégrer à cette bande et de découvrir les personnalités hautes en couleur des ses membres. Pas une seule fausse note au niveau du casting : Clovis Cornillac n’avait pas été aussi bon depuis longtemps et s’avère très convainquant dans le rôle de l’animateur charismatique irascible qui ne vit que pour sa passion. Manu Payet est hilarant comme à son habitude en mec libidineux mais fidèle qui s’excite par procuration en encourageant Ben à coucher avec des groupies dans chaque ville, notamment une gourdasse qualifiée de « Hitler avec un BEP coiffure ». Il y a aussi la révélation Douglas Attal, dont c’est le premier grand rôle, charmant et touchant en jeune auteur qui manque de confiance en soi au point de confier ses mots à son nouveau pote. Les seconds rôles, travaillés, sont tout aussi bons et complètent parfaitement cette bande qu’on aurait forcément envie de rejoindre, et c’est tout ce qu’on demande à un film de potes qui se respecte.

Grâce à une écriture moderne et ultra efficace parce que souvent vraie et crue, ce film parlera forcément à la génération des 15-30 ans qui ont grandi en écoutant ce type d’émissions. Le côté road movie de Radiostars permet aussi de multiplier de pures situations de comédies à base de choc des cultures et de rencontres improbables dont celle – jouissive – de la troupe avec Léonard de Vitry, un rappeur dont le hit devrait faire parler de lui. Plein de bonnes idées, l’ambiance de folie qui règne sur le film, ses dialogues savoureux et sa bande originale de premier choix lui confèrent un indéniable potentiel culte. Preuve en est l’utilisation de plus en plus répandue d’une nouvelle expression que vous enseignera Manu Payet : un bon ‘doss’. Bref, on passe un excellent moment. Malgré une fin un peu consensuelle à laquelle on a du mal à croire, Radiostars est une excellente comédie à ne pas manquer !

Video didn’t kill the radiostar(s)…

Avant-première mondiale de « Avengers » : interviews, photos et réactions

13 avril 2012 Laisser un commentaire

Cette année, Marvel et DC Comics s’affrontent sur les écrans avec deux adaptations ciné de leurs BD très attendues :  « Avengers » côté Marvel, et « The Dark Knight Rises » côté DC. C’est l’écurie Marvel qui dégaine en premier en réunissant 6 de ses vengeurs  dans un film de Joss Whedon (le créateur de la série Buffy) : j’ai nommé Iron Man (Robert Downey Junior), l’incroyable Hulk (Mark Ruffalo), Captain America (Chris Evans), Thor (Chris Hemsworth), La veuve noire (Scarlett Johannson), Oeil de Faucon (Jeremy Renner), sous la houlette de Nick Fury (Samuel L. Jackson).

Si la qualité des précédentes adaptations de BD mettant en scène ces héros de chez Marvel dans leur propre film n’était pas toujours au rendez-vous (par exemple Thor, pour ne citer que celui-là), il semblerait que cette ligue de vengeurs réunis pour vaincre le grand méchant Loki a séduit ceux qui ont eu la chance d’assister à l’avant-première mondiale de « The Avengers » ce 11 avril à Los Angeles, où toute l’équipe du film était présente.

Découvrez ci-dessous les interviews de :

– Scarlett Johannson (La veuve noire)

– Robert Downey Jr (Tony Stark/Iron Man)

– Samuel L. Jackson (Nick Fury)

FilmsActu.com a d’ailleurs compilé une série de tweets élogieux suite à la projection. Edgar Wright, l’auteur de « Shaun of The Dead » a décrit le film comme « un gigantesque paquet de pop-corn tombé du paradis » et a eu « un énorme sourire » du début à la fin du film. Un blogueur de Slashfilm a déclaré : « Il y a probablement plus d’action pendant le climax du film que dans tous les Marvel réunis » alors qu’un journaliste du Hollywood Reporter en a parlé comme d’une  » bombe […] Pas une fausse note. Innovant. Brutal et sacrément drôle ». Le scénariste de « Lost », Damon Lindelof, a quant à lui déclaré que « le Hulk qu’on attendait depuis toujours est enfin arrivé », avis partagé par de nombreux twittos.

Nous autres spectateurs français devront attendre le 25 avril pour nous faire notre propre avis. En ce qui me concerne, c’est surtout « The Dark Knight Rises » que j’attends impatiemment et qui sortira trois mois plus tard, le 25 juillet 2012.

11 affiches minimalistes de classiques de Disney

13 avril 2012 Laisser un commentaire

À Liverpool, le designer Rowan Stocks-Moore a réalisé une série de 11 superbes affiches minimalistes de grands classiques de chez Disney : Le Roi Lion, Blanche Neige, Peter Pan, La Petite Sirène et les autres sont tous là…

Du très joli travail !

via golem13.fr

Catégories :divers